Talɣa:Assimel aferdis

Seg Wikipedia
Neggez ar: ẓer isebtar, anadi
Tumlin Tumlin[beddel] [senger]

Utilisation[beddel | edit source]

Les talɣas {{Assimel aferdis}}, {{Tazzwara assimel}} et {{Taggara assimel}} servent à insérer dans un article une assimel, en retrait du texte, avec son ameskar (et l’ouvrage de asadwal).

Attention, ces talɣas ne doivent pas être utilisés pour des assimels courtes (moins d’une ligne). Pour plus d’informations, voir Wikipedia:Assimel.

Un désavantage de {{assimel aferdis}} est qu'il ne fonctionne pas si les signes « = » (égal) ou « | » (barre verticale) sont inclus dans la assimel. Pour les insérer correctement, il faut utiliser la syntaxe {{=}} et {{!}}. Exemples :

  • avec {{assimel aferdis}} :
{{assimel aferdis|Les signes = et | sont dangereux.}}

«  sont dangereux. »

  • avec {{assimel aferdis}}, {{=}} et {{!}} :
{{assimel aferdis|Les signes {{=}} et {{!}} sont dangereux.}}

« Les signes = et | sont dangereux. »

{{tazzwara assimel}}Les signes = et | sont dangereux.{{taggara assimel}}

« Les signes = et | sont dangereux. »

Il faut donc préférer {{Tazzwara assimel}} et {{Taggara assimel}} dans la conception d'un talɣa.

Une autre solution peut être l'utilisation des talɣas {{!}} et {{=}} qui permettent l'affichage de ces caractères sans poser les problèmes de syntaxe décrits..

Syntaxe[beddel | edit source]

{{Assimel aferdis|assimel|ameskar|asadwal|aɣanib=center}}
  • assimel : la assimel proprement dite sans les guillemets (obligatoire).
  • ameskar : son ameskar (optionnel, vierge par défaut).
  • asadwal : l’ouvrage de asadwal (optionnel, vierge par défaut).
  • aɣanib=center : centrage du contenu de la assimel (optionnel).


{{Assimel tazzwara}}assimel{{Taggara assimel|ameskar|asadwal}}
  • assimel : la assimel proprement dite sans les guillemets (obligatoire).
  • ameskar : son ameskar (optionnel, vierge par défaut).
  • asadwal : l’ouvrage de asadwal (optionel, vierge par défaut).

P.-S. : pour inclure une note de bas de page dans le talɣa, veuillez l’insérer avant le signe de ponctuation dans le champ <assimel>.

Notes[beddel | edit source]

Les retours à la ligne sont pris en charge dans le talɣa {{Assimel aferdis}}. Par exemple, le code :

{{Assimel aferdis|La parole est vaine pour les imbéciles. C’est pourquoi il ne faut pas leur en laisser le monopole. 

Il faut que l’intelligence parle mieux et plus haut que la stupidité, que le préjugé, que l’ignorance, que la bêtise.}}

Donne comme résultat :

« La parole est vaine pour les imbéciles. C’est pourquoi il ne faut pas leur en laisser le monopole.

Il faut que l’intelligence parle mieux et plus haut que la stupidité, que le préjugé, que l’ignorance, que la bêtise. »

En revanche, ce n'est le cas avec les talɣas {{Tazzwara assimel}} et {{Taggara assimel}} que s'il y a au moins 3 paragraphes dans la assimel : s'il n'y a que 2 paragraphes, ils seront fusionnés en un seul.

Exemples avec {{Assimel aferdis}}[beddel | edit source]

Code wiki Terriwt
Texte témoin.{{Assimel aferdis|La parole est vaine pour les imbéciles. C’est pourquoi il ne faut pas leur en laisser le monopole. Il faut que l’intelligence parle mieux et plus haut que la stupidité, que le préjugé, que l’ignorance, que la bêtise. Elle n’est pas que plaisir. C’est aussi une arme dangereuse qu’il faut savoir maîtriser pour ne pas se laisser maîtriser par ceux qui la maîtrisent.}}Texte témoin. Texte témoin.

« La parole est vaine pour les imbéciles. C’est pourquoi il ne faut pas leur en laisser le monopole. Il faut que l’intelligence parle mieux et plus haut que la stupidité, que le préjugé, que l’ignorance, que la bêtise. Elle n’est pas que plaisir. C’est aussi une arme dangereuse qu’il faut savoir maîtriser pour ne pas se laisser maîtriser par ceux qui la maîtrisent. »

Texte témoin.
Texte témoin.{{Assimel aferdis|La parole est vaine pour les imbéciles. C’est pourquoi il ne faut pas leur en laisser le monopole. Il faut que l’intelligence parle mieux et plus haut que la stupidité, que le préjugé, que l’ignorance, que la bêtise. Elle n’est pas que plaisir. C’est aussi une arme dangereuse qu’il faut savoir maîtriser pour ne pas se laisser maîtriser par ceux qui la maîtrisent.|Pierre Bourgault}}Texte témoin. Texte témoin.

« La parole est vaine pour les imbéciles. C’est pourquoi il ne faut pas leur en laisser le monopole. Il faut que l’intelligence parle mieux et plus haut que la stupidité, que le préjugé, que l’ignorance, que la bêtise. Elle n’est pas que plaisir. C’est aussi une arme dangereuse qu’il faut savoir maîtriser pour ne pas se laisser maîtriser par ceux qui la maîtrisent. »

— Pierre Bourgault

Texte témoin.
Texte témoin.{{Assimel aferdis|La parole est vaine pour les imbéciles. C’est pourquoi il ne faut pas leur en laisser le monopole. Il faut que l’intelligence parle mieux et plus haut que la stupidité, que le préjugé, que l’ignorance, que la bêtise. Elle n’est pas que plaisir. C’est aussi une arme dangereuse qu’il faut savoir maîtriser pour ne pas se laisser maîtriser par ceux qui la maîtrisent<ref name="Bourgault">Pierre Bourgault, ''La Culture – Écrits polémiques'', éd. PCL, 1996, {{nobr|t. II}}, {{p.}}135.</ref>.|Pierre Bourgault|La Culture – Écrits polémiques.}}Texte témoin. Texte témoin.

« La parole est vaine pour les imbéciles. C’est pourquoi il ne faut pas leur en laisser le monopole. Il faut que l’intelligence parle mieux et plus haut que la stupidité, que le préjugé, que l’ignorance, que la bêtise. Elle n’est pas que plaisir. C’est aussi une arme dangereuse qu’il faut savoir maîtriser pour ne pas se laisser maîtriser par ceux qui la maîtrisent[1]. »

— Pierre Bourgault, La Culture – Écrits polémiques.

Texte témoin.

Exemples avec {{Tazzwara assimel}} et {{Taggara assimel}}[beddel | edit source]

Code wiki Terriwt
Texte témoin.{{Tazzwara assimel}}La parole est vaine pour les imbéciles. C’est pourquoi il ne faut pas leur en laisser le monopole. Il faut que l’intelligence parle mieux et plus haut que la stupidité, que le préjugé, que l’ignorance, que la bêtise. Elle n’est pas que plaisir. C’est aussi une arme dangereuse qu’il faut savoir maîtriser pour ne pas se laisser maîtriser par ceux qui la maîtrisent.{{Taggara assimel}}Texte témoin. Texte témoin.

« La parole est vaine pour les imbéciles. C’est pourquoi il ne faut pas leur en laisser le monopole. Il faut que l’intelligence parle mieux et plus haut que la stupidité, que le préjugé, que l’ignorance, que la bêtise. Elle n’est pas que plaisir. C’est aussi une arme dangereuse qu’il faut savoir maîtriser pour ne pas se laisser maîtriser par ceux qui la maîtrisent. »

Texte témoin.
Texte témoin.{{Tazzwara assimel}}La parole est vaine pour les imbéciles. C’est pourquoi il ne faut pas leur en laisser le monopole. Il faut que l’intelligence parle mieux et plus haut que la stupidité, que le préjugé, que l’ignorance, que la bêtise. Elle n’est pas que plaisir. C’est aussi une arme dangereuse qu’il faut savoir maîtriser pour ne pas se laisser maîtriser par ceux qui la maîtrisent.{{Taggara assimel|Pierre Bourgault}}Texte témoin. Texte témoin.

« La parole est vaine pour les imbéciles. C’est pourquoi il ne faut pas leur en laisser le monopole. Il faut que l’intelligence parle mieux et plus haut que la stupidité, que le préjugé, que l’ignorance, que la bêtise. Elle n’est pas que plaisir. C’est aussi une arme dangereuse qu’il faut savoir maîtriser pour ne pas se laisser maîtriser par ceux qui la maîtrisent. »

— Pierre Bourgault

Texte témoin.
Texte témoin.{{Tazzwara assimel}}La parole est vaine pour les imbéciles. C’est pourquoi il ne faut pas leur en laisser le monopole. Il faut que l’intelligence parle mieux et plus haut que la stupidité, que le préjugé, que l’ignorance, que la bêtise. Elle n’est pas que plaisir. C’est aussi une arme dangereuse qu’il faut savoir maîtriser pour ne pas se laisser maîtriser par ceux qui la maîtrisent<ref name="Bourgault">Pierre Bourgault, ''La Culture – Écrits polémiques'', {{nobr|t. II}}, éd. PCL, 1996, {{p.}}135.</ref>.{{Taggara assimel|Pierre Bourgault|La Culture – Écrits polémiques.}}Texte témoin. Texte témoin.

« La parole est vaine pour les imbéciles. C’est pourquoi il ne faut pas leur en laisser le monopole. Il faut que l’intelligence parle mieux et plus haut que la stupidité, que le préjugé, que l’ignorance, que la bêtise. Elle n’est pas que plaisir. C’est aussi une arme dangereuse qu’il faut savoir maîtriser pour ne pas se laisser maîtriser par ceux qui la maîtrisent[1]. »

— Pierre Bourgault, La Culture – Écrits polémiques.

Texte témoin.
  1. 1.0 1.1 Pierre Bourgault, La Culture – Écrits polémiques, t. II, éd. PCL, 1996, a. 135.

Voir aussi[beddel | edit source]

Pages de recommandations sur les assimels
Autres talɣas